L’éblouissement


La conduite automobile fait appel è deux caractéristiques de la vision, l'acuité visuelle centrale, c'est-è-dire la précision de la vue, et le champ visuel, c'est-è-dire la capacité è voir sur les côtés. Selon les spécialistes plus de 90% des décisions et des gestes nécessaires è la conduite d'une voiture dépendent des yeux du conducteur. A la tombée de la nuit ou dans l'obscurité, L‘éblouissement est la conséquence d'un flux de lumière trop élevé pour le niveau d'adaptation de l‘œil, il diminue le confort visuel et conduit è une baisse des performances visuelles. Ébloui par les phares des véhicules l‘œil nécessite plusieurs secondes pour se réhabituer aux conditions lumineuses existantes. Durant ce laps de temps, on ne voit que très peu et parfois même rien du tout. Beaucoup d'automobilistes ont par contre l'impression d'entrer dans un “trou noir”. On ne peut que difficilement éviter l‘éblouissement dû è la circulation. Beaucoup de conducteurs(trices) se comportent comme le lapin face au serpent, leur regard est fixé sur les phares, leurs réflexes figés, ils regardent sur le cône lumineux. On devrait donc essayer d'orienter notre regard sur le bord droit de la chaussée, et ne pas regarder directement les phares ou la source de lumière cause de l'éblouissement. Il faut aussi prendre conscience que la conduite de nuit est une situation extrême pour le corps, l'esprit et la vision. Cela nécessite d‘être en bonne forme physique, de faire des pauses régulières et d'adapter sa vitesse et son style de conduite… Bonne route.

Autoreflex Algérie 

khassatna karoussa

ESSAIS / تجارب

Essais dynamiques du nouveau Mazda BT-50 à Bousaada Une nouvelle génération pour de nouvelles conquêtes

De notre envoyé spécial à BOusaada, SAID LACETEC’est à Bousaada, ville chère à Nacereddine DInet, et...

Webdesign iX Services