Renault signe un contrat avec Terrafame

Renault Group, pionnier du marché des véhicules électriques, signe un contrat d’approvisionnement avec la société finlandaise Terrafame, l’un des principaux producteurs de métaux pour la fabrication de batteries pour véhicules électriques.

A travers cet accord, Renault s'assure d’un approvisionnement significatif en sulfate de nickel, représentant une capacité annuelle d'environ 15 GWh. Cette coopération vise à réduire l’impact sur l’environnement et à déployer un système de traçabilité sans précédent sur la chaîne d’approvisionnement en nickel pour batteries.  En résonance avec la création du pôle industriel dédié au véhicule électrique Renault ElectriCity, Renault Group se positionne comme le fer de lance du déploiement de batteries plus performantes, bas carbone et réutilisables. Combiné au partenariat avec Vulcan pour sécuriser du lithium à faible teneur en carbone et à l'alliance avec Veolia & Solvay pour recycler les matériaux des batteries en boucle fermée, cet accord marque une nouvelle étape vers la réduction de l'empreinte environnementale des véhicules électriques et l'objectif de neutralité carbone du Groupe en Europe d'ici 2040.

"Le partenariat avec Terrafame constitue une avancée concrète pour atteindre l’objectif de diminuer l’empreinte carbone liée aux achats du Groupe de 30% d’ici 2030 affirme Gianluca De Ficchy, directeur des achats de l'Alliance et directeur général de l’Alliance Purchasing Organization (APO).

Terrafame présente un net avantage en matière de développement durable et de préservation des ressources grâce à sa méthode de production unique. Son écosystème industriel génère une empreinte carbone du sulfate de nickel inférieure de plus de
60 % à la moyenne du secteur."

 

De son coté Joni Lukkaroinen, CEO of Terrafame, explique qu' " A travers ce partenariat, nous sommes très fiers de contribuer à l’émergence en Europe d’une chaîne de valeur des batteries respectueuse de l’environnement. L’ambition de Renault Group nous engage à bâtir une chaîne d’approvisionnement durable et responsable sur le long terme, avec un niveau de commandes en nickel de sulphate représentant  jusqu'à 300 000  véhicules électriques par an. Nous nous réjouissons de cette coopération prometteuse qui nous permettra de contribuer à la décarbonation de la mobilité et des transports".

Cette coopération directe entre un constructeur automobile et un acteur de la métallurgie présent sur l’amont de la production modifie en profondeur la chaîne de valeur de la batterie. Le processus de production de Terrafame, basé sur la technique de biolixiviation (procédé d'extraction de métaux par l’action de bactéries), utilise environ 90 % d'énergie en moins que la moyenne de l'industrie pour la production de sulfate de nickel. De plus, le système de production intégré de Terrafame commence et se termine sur un seul site industriel, de la mine à la production de produits chimiques pour batteries. Cette unicité de lieu combinée à l’efficience énergétique du site permet de réduire l’empreinte environnementale et d’assurer une transparence totale tout au long de la chaîne. Cette implication sur l’ensemble de la chaîne simplifie non seulement la gestion des risques, mais contribue également à rendre les mécanismes de prix plus transparents.

Le mémorandum n'est pas exhaustif, mais il reflète la compréhension mutuelle des parties et leur intention commune d'approfondir leur coopération sur les matières premières des batteries. Les parties cherchent à introduire un ensemble d'accords contraignants impliquant également d'autres acteurs de la chaîne de valeur des batteries pour véhicules électriques afin de prendre part à cette étape de développement.

CP

Waww

ESSAIS / تجارب

Essais dynamiques du nouveau Mazda BT-50 à Bousaada Une nouvelle génération pour de nouvelles conquêtes

De notre envoyé spécial à BOusaada, SAID LACETEC’est à Bousaada, ville chère à Nacereddine DInet, et...

Webdesign iX Services