Le montage SKD-CKD va continuer

Les usines de  montage des véhicules Algérie,  pourront, à l'avenir, contibuer à travailler avec le système des  kits SKD-CKD.  Seulement l'importattion les kits en question, sera  désormais soumises au paiement des droits de douanes.  C'est ce qui ressort entre autre, d'une déclaration  du Ministre de l'industrie, lors une interview accordée à l'agence officielle APS.

C'est unes des facettes du nouveaux cahier des charges que le departement de l'industrie est entrain d'élaborer en ce moment. Ce cahier des charges sera dévoilé au mois d'avril 2020. 

Cela veut dire que les usines de montages de véhicules existants en Algérie auront la possibilité   de produire des véhicules avec le système  SKD-CKD.  Et/ou de s'adapter aux autres conditions du cahier des charges. Il s'agit notamment de lancer une industries automobile avec au départ une exigeance de 30% de taux d'intégration. Ce qui implique d'autres mécanismes de fabrications. Ces nouveaux mécanisme  de fabrications restent à la portée de la majorité des acteurs de secteur de l'industries automobile en Algérie. 

DM 

Présentation du VMS RK 200

ESSAIS / تجارب

Essais dynamiques du nouveau Mazda BT-50 à Bousaada Une nouvelle génération pour de nouvelles conquêtes

De notre envoyé spécial à BOusaada, SAID LACETEC’est à Bousaada, ville chère à Nacereddine DInet, et...

Webdesign iX Services