Essais de la Citroën Cactus C4 1.6 e-HDi 92Cv ETG Un Crossover aux «épines premium » !

 

Nonobstant une météo pas tout à fait clémente, le modèle d’essai que nous avons utilisé le temps d’un  week-end reste inéluctablement un produit de haute consistance  puisqu’il s’agit tout bonnement du C4 Cactus 1.6 HDI 92 Cv. Ce crossover avec son design très original caractérisé à première vue par ses appuis latéraux que la marque aux Chevrons a baptisé Airbump. Ces protections viennent compléter esthétiquement parlant  les tigelles de toit qui, ensemble, offrent une apparence d’un SUV à ce nouveau venu de la marque Citroën.   La finition Shine que nous avons essayée est proposée avec un bloc  diesel de 92 Cv avec vitesses pilotée. Sa boîte de vitesses ETG6 (Efficient Tronic Gearbox 6) permet une grande facilité d’usage lors des manœuvres, avec plus de confort et moins d'émissions de CO2 (voir encadré sur la boite ETG6) et comme nous l’avons signalé un peu plus haut, les conditions climatiques nous ont finalement rendu service car ce Seigneur de la route est impeccable aussi bien sur du bitume sec et humide que sur les hors pistes.

Intérieur vaste et adulateur    

    Une visite intérieure de ce modèle s’impose avant  de démarrer et voyager à son bord. Premier constat, c’est cette nouvelle planche de bord qui embellit l’habitacle. Très vaste et spacieuse aussi, elle est dominée, si l’on veut dire, par l’emplacement de l'écran tactile de la navigation audio qui, se dressant devant la trajectoire visuelle du conducteur (selon le gêner bien sur), dirige la radio, la climatisation manuelle et tout ce qui tourne autour de la conduite.      Autre nouveauté, c’est cette boîte à gant qui s’ouvre sur le côté et qui forme une bascule pour permettre un rangement assez conséquent mais  nous avons remarqué que, côté passager avant, il n’existe pas de miroir de courtoisie sur leparesoleil.  Une fois bien installé, le conducteur dégage une sensation inédite là aussi. Les sièges donnent l’impression de se refermer pour former une sorte de couverture totale au conducteur pour ne pas dire une banquette de pilotage.  A l’arrière du véhicule, nous y sommes installés et là, nous remarquons que l’espace est suffisant pour contenir trois places adultes. Les vitres arrière, pour leur part, s'entrebâillent seulement pour plus de sécurité enfantine et enfin, nous arrivons au coffre pour affirmer réellement que celui-ci reste assez volumineux puisqu’il peut contenir jusqu’à 1170 dm3.

Une tenue de route extraordinaire  

    Très économique sur la route.  Excellente tenue de route aussi.  Les soutiens énergiques du Cactus C4 font de lui qu’il reste très léger et facile à la conduite aussi bien en agglomération qu’en dehors des villes.  Cependant, la boîte ETG6 qui le «catalogue», engendre une lenteur notamment lors des passages de rapports mais cela ne dure qu’une ou deux secondes pour qu’il retrouve sa «reprise» de croisière mais grâce à son poids quelque peu maîtrisé, le Cactus reste actif et répond à toutes les conditions voulues de conduite, assistées par le confort dans le quel le conducteur se trouve. Comme la boîte ETG6  est conçue pour le ralenti entraîné pour faciliter le dosage sur les coups d’accélération, il est donc normal que le conducteur sente parfois cette « retenue » à aller de l’avant en appuyant su l’accélérateur. Sur un autre registre et toujours sur route, le Cactus, en matière de consommation, demeure peu «bouffeur» puisqu’il ne consomme que 3,5 l de moyenne soit 92 g/km de CO2. C’est du moins le point fort qui intéresse le consommateur  et qui fait du Cactus une réussite totale

Qu’est ce que la boîte pilotée ETG6 ?

La boîte de vitesses ETG6 permet notamment de rouler sur le « ralenti entrainé » et de faciliter le dosage sur les faibles courses d’accélérateur.

Les nouvelles lois de passage des rapports augmentent le confort lors des changements de vitesses, en particulier par une réduction du nombre de passages de 1ère en 2ème et par une meilleure fluidité de ceux-ci.

Ces lois de passage permettent aussi une réduction de la consommation de carburant et des émissions de CO2 sur les roulages détectés comme économiques, c'est à dire avec des accélérations faibles. Cette réduction est également obtenue par l’utilisation d’une nouvelle huile de boîte de vitesses, à rendement amélioré.

Par Said Lacete

MARIA

ESSAIS / تجارب

Essais dynamiques du nouveau Mazda BT-50 à Bousaada Une nouvelle génération pour de nouvelles conquêtes

De notre envoyé spécial à BOusaada, SAID LACETEC’est à Bousaada, ville chère à Nacereddine DInet, et...

Webdesign iX Services